Nous vous avons envoyé un e-mail avec un lien pour réinitialiser votre mot de passe.

FRAIS DE PORT OFFERTS DÈS 40€ | RETOURS GRATUITS

Cabaia
Cabaia
Cabaia
Cabaia

Le polybag en amidon de maïs

L’impact de l’industrie sur la planète ne peut plus être ignoré. Chez Cabaïa, nous décidons de prendre les devants en inventant une mode moins consommatrice et plus écologique. Pour nos emballages de colis, nous mettons donc fin au plastique et utilisons dès maintenant de l’amidon de maïs, une matière biodégradable en 24 mois et qui ne consomme pas de matières premières fossiles.

Le polybag en amidon de maïs est biodégradable et compostable. Il commence à se dégrader naturellement à partir de 18 mois alors que les sacs plastiques en polyéthylène sont dégradables en 200 à 400 ans dans la nature.

Biodégradable

Un produit ou emballage biodégradable se décompose en éléments naturels trouvés dans la nature lorsqu’il est exposé à la lumière, à l’air, à l’humidité et à des microbes.

Les sacs en amidon de maïs permettent de lutter contre l’émission de gaz à effet de serre, car les matières utilisées sont d’origines végétales. Celles-ci se décomposent lorsqu’elles sont en contact avec l’air ou l’eau.

Bien que tous les matériaux soient techniquement biodégradables, de nombreux plastiques à base de pétrole prennent des centaines d’années à se décomposer et relâchent des toxines dans le sol. Les produits “biodégradables” devraient se biodégrader en l’espace d’une seule génération et ne laisser derrière eux que de l’eau, du dioxyde de carbone, des minéraux d’origine naturelle et de la biomasse.

Quelques données sur les sacs plastiques

La proportion de sacs plastiques utilisés sur la consommation totale de plastique est de 1.4%, cela peut sembler peu mais il faut savoir que 80% des sacs plastiques ne sont pas recyclés : ils servent de poubelles ou sont jetés dans la nature, dégradent le paysage et menace la biodiversité, des poissons, reptiles ou mammifères marins peuvent s’y enchevêtrer les confondant avec des méduses et en mourir.