Frais de port offerts dès 40 €
0
Ajouté au panier
    Vous avez produits dans votre panier
    Vous avez 1 produits dans votre panier
    Total
    PAYER Continuer les Achats

    Blog #2

    CABAÏA SUR LA ROUTE D'ALEX VIZEO !

    Chez Cabaïa, on a décidé de partir sur la route !
    Une route qui nous mène tout droit à la rencontre des personnes qui nous inspirent ! Cette semaine, nos chemins ont croisé ceux d’Alex Vizeo !

    Hello Alex ! Prêt pour la question bateau du début d’interview ? Pour ceux qui ne te connaissent pas, peux-tu te présenter et nous expliquer ce que tu fais de beau dans la vie ?
    Hello ! Je suis Alex Vizeo, blogueur voyage professionnel !
    Cela va faire 3 ans que je fais ce métier à plein-temps, et maintenant 7 ans que j’ai cette vie de voyageur permanent. Je fais le tour du monde en permanence.
    J’ai commencé cette vie là pour la simple et bonne raison que je voulais donner l’envie aux français(e)s/francophones de voyager.
    Avant d’avoir cette vie de baroudeur, qu’est-ce que tu faisais ?
    Après deux années de BTS tourisme, j’ai fait 6 mois de garçon au père aux USA, enchainé par une année de licence pro avec 6 mois de stage en ERASMUS en Espagne.
    C’est à ce moment là que je me suis découvert cette envie du voyage et de découvrir le monde.
    C’est durant cette année que mon rêve de faire un tour du monde pendant 1 an est né.
    J’ai finalement pu le réaliser 6 années plus tard après avoir bossé et mis de l’argent de côté.
    Ça va , tes parents le vivent bien ?
    Ils le vivent très bien haha !
    En France, je passais régulièrement les voir et je ne cessais de leur répéter :
    “Un jour : je partirai en tour du monde pendant une année.”
    Le jour où c’est arrivé, j’avoue que ma mère était un peu dans le mal..

    Si je vous resitue la scène, le coup de téléphone ressemblait à :
    "Hello Maman, es-tu assise ?" - Oui.
    "Ok, bon je viens de quitter ma copine.." - Ah !
    "Du coup, je pars faire mon tour du monde.." - D’accord, avec qui est-ce que tu pars ?
    "Tout seul." - Ah.. Et ton travail ?
    "Je vais le quitter !" - Ah..
    "Et au fait ! J’ai eu un accident de voiture aujourd’hui.. Bon Dimanche Maman !"

    Assez lourd à encaisser n’est-ce pas ? Si je peux vous rassurer, aujourd’hui elle est ravie de voir que je m’épanouis, de voir que cela donne du positif autour de moi, et surtout de voir que je suis libre.

    Une chose que tu n’oublies jamais dans ta valise ? un objet atypique qui te suit ?
    Au-delà de tout ce qui peut être administratif, que ce soit carte-bleue ou passeport, j’emmène toujours un petit couteau avec moi. C’est certainement l’objet le plus utile que tu peux toujours emmener avec toi, que ce soit pour couper des fruits, se curer les ongles quand on se fait chier..

    Mais c’est aussi le côté rencontre avec d’autres populations, surtout dans les pays un peu moins développés, tout le monde a des couteaux ou une façon de couper les choses.

    Au final, c’est toujours un lien pour échanger avec les personnes que je rencontre.
    Bon, petite astuce qui pourrait en sauver plus d’un, n’oubliez pas de le mettre dans votre bagage en soute pour éviter de vous le faire tirer à la douane.. (et oui, ça m'arrive toujours..)

    Aujourd’hui : arrives-tu à vivre de cette vie de blogueur voyage ?
    Oui carrément ! Ce qui est incroyable c’est que cela va faire trois ans que je peux vivre de mes expériences. Sur mon blog, rien n’a changé depuis le début.

    Cela va faire 7 ans que je mène cette vie de blogueur voyage : avec la même façon de faire et les mêmes intentions. Forcément, l’aspect stratégique des entreprises qui misent sur les influencers m'aide tout de même à gagner ma vie, mais cela me permet surtout de partager ma passion.

    Un conseil pour ceux qui souhaiteraient se lancer ?
    Quand tu crées un blog, il faut vraiment le faire par passion.
    Tu adores le tricot ? Et bien tu vas faire ton blog pour montrer/inciter les personnes qui débutent.
    Parce que toi, cela te fait kiffer le tricot et que tu aurais aimé avoir ce type de contenu lorsque tu as débuté ! Parce que tu es bon dans ce domaine et que tu souhaites donner pleins d’infos à ces personnes.

    À partir de ça, plus en plus de personnes te suivront et tu vas commencer à intéresser les marques et les différents partenaires. Après ce qui m’embête pas mal, par exemple sur le côté voyage, c’est qu’il a beaucoup de personnes qui commencent un blog en se disant :
    ” Oh on va créer cette page pour avoir des nuits d'hôtel gratuites..” et là c’est une démarche pour gratter des choses, pas pour partager avec les gens.

    Que tu récoltes les fruits d’une bonne action ou d’une bonne démarche et que tu gagnes beaucoup d’argent avec ça : c’est génial ! Parce que tu veux être utile, aider les autres et si tu gagnes de l’argent avec ça : tant mieux ! Mais de se dire de faire/créer un projet, un peu égocentrique, pour arriver à gratter des choses : ça c’est dommage. Je pense que tu seras moins bon et que tu dureras moins longtemps. Alors que, si tu le fais avec de bonnes attentions et que c’est un projet qui t’anime : sans même t’en rendre compte tu seras meilleur.
    Dans quel pays l’alcool local est le moins cher et le meilleur?
    J’avoue que je suis allé à Cuba il n’y pas si longtemps et leur rhum est vraiment bien passé..
    Ce sont les meilleurs Mojitos et Pina Colada que j’ai pu boire de toute ma vie ! En plus cela ne coûte même pas 1 ou 2 euros, du coup tu as de quoi te faire plaisir !
    Autant te dire que tu es dégoûté lorsque tu reviens en France et que tu en recommandes un ici..
    As-tu meilleur souvenir ? Ou une expérience qui a pu te marquer ?
    Il n’y a pas UN seul meilleur souvenir : car chaque souvenir est différent et je retiens pleins de belles choses en fonction de chacun de mes voyages.
    Je reviens tout juste du Québec mais j’ai déjà eu l’occasion de découvrir le Canada il y a un an et demi en Été. J’ai eu la chance de pouvoir recroiser un guérisseur amérindien, que l’on appelle là-bas Premières Nations que j’avais rencontré un an plus tôt.

    Cet Été là, j’ai pris part à une Sweat Lodge : une cérémonie amérindienne très importante où tu vas poser des questions au grand esprit pour avoir des signes de la vie.
    Cette expérience a été très forte pour moi car depuis j’ai eu des réponses et des signes répondant à toutes les questions que je me posais. En y retournant cet Hiver, en plus de mes messages, je suis directement retourné voir ce guérisseur pour le remercier et lui dire que cela m’avait vraiment aidé.
    J’ai pu lui faire un débriefing complet et il a adoré.

    Il ne faut pas oublier qu’il le fait pour conserver sa culture. S’il n’a pas de retour, il ne peut savoir s’il aide vraiment les personnes et donc potentiellement douter comme tout bon être humain.
    Pour moi, c’était un moment super fort, autant de pouvoir retourner sur ce lieu, le voir et me rendre compte à quel point j’ai pu changer. C’est la même impression que si tu partais de chez toi et que tu revenais trois ans après en ayant vécu des choses incroyables, que tu es devenu meilleur, que tu t’es entrainé, que tu as changé au final.

    En 7 ans, il a du t'en arriver des choses ! Tu pourrais nous en dire plus sur ton pire souvenir ?
    Quand j’étais garçon au père, aux USA, je rentrais de chez une amie un peu tard, je roulais un peu vite.. Scénario à l’Américaine, je me fais arrêter par la Police : gyrophares, les mains par la fenêtre..
    Le policier me dit de sortir, me demande si j’ai bu..
    Bonne nouvelle les tests d’alcoolémie sont négatif ! Sauf que dans la panique, j’étais incapable de mettre la main sur mes papiers et ceux du véhicule.. J’ai essayé d’appeler les amis chez qui je logais, mais personne ne me répondait..

    Sans permis, le policier ne m’a pas laissé reprendre ma voiture et m’a déposé, au milieu de nulle part, dans une station service, sans téléphone, sans même savoir où j’étais..

    Dans la nuit, j’ai réussi à gratter quelques pièces pour pouvoir appeler à une borne téléphonique, mais au final le téléphone a coupé. J’étais dans le délire : “Je vais crever là, personne ne le saura jamais..”

    Finalement, j’ai réussi à m’en sortir et à récupérer la voiture quelques heures plus tard.
    C’est typiquement le genre de situation où les choses s’aggravent au fur et à mesure et tu ne sais absolument pas comment tu vas t’en sortir.. HORRIBLE !

    En couple à distance ou tu profites des beautés locales ?
    Alors je suis en couple ! Mais sur ces 7 ans, je ne l’ai pas toujours été !
    Après c’est assez un grand mythe, de se dire que tu vas rencontrer pleins de jolies jeunes femmes ou encore trouver l’amour à l’étranger.. Certes, tu peux faire de belles rencontres dans des pays comme la Thaïlande qui brasse énormement de touristes et étudiants, mais tu feras des rencontres totalement différentes et enrichissantes lorsque tu voyageras dans des pays comme la Mongolie ou le Kirghizistan : des pays un peu roots où la culture et les critères de beautés seront totalement différents.
    Pour toi, quel serait le pays que l’on devrait tous au moins découvrir une fois dans sa vie ?
    Le notre. Enfin le sien.
    Si tu arrives à apprécier et découvrir les choses les plus simples, tu seras vraiment à même d’apprécier les autres. Si tu commences à apprécier les choses les plus incroyables et que cela en devient ton standart, tu ne sauras plus apprécier les choses simples, qui sont pourtant extraordinaires. Lorsque tu voyages longtemps et souvent, tu dois garder un oeil neuf sur tout ce que tu vois, des yeux d’enfant.
    L'endroit parfait selon toi pour se déconnecter ?
    Compliqué comme question..
    Mais certainement au début de mon tour du monde, quand je suis arrivé en Birmanie, j’étais dans un autre monde, le temps s’était arrêté. Il y a eu la Mongolie, où pendant deux semaines j’ai vécu avec une famille nomade au milieu des plaines, sans éléctricité etc.. Un trek en Papouasie, en Nouvelle-Guinée : où pendant 12 jours j’étais en plein challenge physique et psychologique. Et la dernière étape qui m’a vraiment changé, c’était ce trek en Amazonie où j’étais en pleine nature avec un guide Indien : je me sentais tellement bien dans la nature, c’était incroyable.
    Ta plus belle rencontre AKA inspirante ? Mis à part nous ?
    Il y a tellement de belles rencontres. Il y en a tous les jours.
    Que se soit une personne que tu rencontres dans un bar, qui se bat dans sa vie de tous les jours : c’est inspirant, c’est des mecs comme lui qui te motivent au jour le jour. Ce sont des personnes qui te confortent dans tes choix, qui vont t’encourager à faire ce que tu aimes.
    Ce sont ces rencontres qui vont garder la flamme allumée en toi, de la plus simple à la plus dingue, qui seront inspirantes pour toi et qui vont te rappeler ce que tu es.
    Penses-tu voyager toute ta vie ?
    Cela fait bien longtemps que je ne me soucie plus de savoir combien de temps je vais faire ce métier, combien de temps je vais voyager et ce que je serai dans 10 ans.

    Quand je me suis lancé dans ce métier, j’ai compris que ma vie est dictée par ma passion et mon instinct. Temps que mon instinct me dit que je dois être quelque part et découvrir des choses pour mon métier : je le ferai ! Le jour où quelque chose me fera plus de sens, je le ferai !
    Peut-être que demain je serai fermier au Guatemala ou créateur de Startup : je n’en sais rien et ce n’est pas important.

    "L’important c’est le mindset que tu as dans ta vie : c’est ça qui te rend heureux, qui va te faire avancer et te construire."
    La meilleur blague entendue en voyage ?
    Ahah okay ! Préparez-vous ahah.. J’étais dans le Nord du Laos et il y avait deux anglais dans le groupe qui nous sortaient toutes les expressions un peu sexuelles en anglais, que se soit les positions ou les anecdotes.. J’ai trouvé ça tellement marrant et dégueulasse que ça m’a marqué.

    Je vous passe les détails.. Mais cela raconte l’histoire d'une voyageuse qui n’a pas de vibromasseur avec elle et qui finit par chier dans un préservatif et le mettre au congélateur pour faire sa petite affaire.. C’est tellement crade et dégueulasse que j'ai été tellement choqué par cette blague, que ça m’est resté gravé à vie haha ! Et bonne nouvelle : on va finir cette interview par cette belle note sexy !
    Et oui.. Il fallait bien finir cette première rencontre sur une touche un peu fun et décalée.. On espère que cette première interview vous aura plu !

    On se retrouve dès la semaine prochaine avec une toute nouvelle à vous raconter !

    Baroudeur dans l’âme ? N’hésite pas à aller faire un tour et suivre les aventures d'Alex sur ses réseaux sociaux !
    - RENDEZ-VOUS ICI -